English

Ne laissez pas les conservateurs sabrer la recherche canadienne sur l’ozone

Il y a un trou de 2 000 000 km² dans la couche d’ozone au-dessus du Canada. Ne devrions-nous pas savoir pourquoi?

Dans quelques semaines à peine, le gouvernement conservateur mettra fin à 45 ans de recherche canadienne de reconnu à l’échelle internationale sur l’appauvrissement de la couche d’ozone – à moins que vous n’éleviez la voix pour les arrêter.

C’est à ce moment-là que le réseau sur l’ozone d’Environnement Canada – un programme de recherche visant la surveillance terrestre et aérienne de la couche d’ozone que la prestigieuse revue scientifique Nature a qualifié d’ « épine dorsale de la surveillance de l’ozone de l’Arctique » – subira des coupures considérables.

La couche d’ozone est indispensable à la vie sur terre. Il nous protège contre le rayonnement ultraviolet venant de la lumière solaire, qui peut causer des cataractes, coupes de soleil, cancers de la peau, et une immunosuppression locale et généralisée.

Chaque année, de plus grands trous apparaissent et nous ne savons toujours pas pourquoi. Mais le Canada offre des réponses. L’appauvrissement de la couche d’ozone se déroule principalement aux pôles. Comme le Canada a la souveraineté sur une si grande partie de l’Arctique, non seulement sommes-nous dans une position unique pour y mener la recherche, mais il nous incombe de le faire.

Mais les conservateurs ne veulent pas que vous le sachiez. Selon les rapports de Radio-Canada, du Vancouver Sun et du Ottawa Citizen, suite à la fuite d’informations au sujet de ces coupures les conservateurs ont entamé une campagne de muselage des scientifiques et chasse pour retracer la source de la fuite.

Ils ne permettent même pas aux scientifiques d’Environnement Canada de parler de leur propre travail aux médias. Ils ont également annoncé à de grands scientifiques canadiens en matière d’ozone leurs emplois sont menacés.

Il est encore temps de renverser cette politique conservatrice apeurante.

Des libéraux, comme la porte-parole en matière d’environnement la Dre Kristy Duncan, mènent la lutte à la Chambre des Communes. Vous pouvez élever la voix à nos côtés et demander aux conservateurs de rétablir le programme de recherche du réseau canadien sur l’ozone.

S’il vous plaît signer cette pétition et la partager sur Facebook et Twitter

Partagez cette page

  • Signez la pétition :

    À : Stephen Harper

    Je, soussigné(e), demande aux Conservateurs de rétablir le programme de recherche du réseau canadien sur l’ozone.

                                                                                              - mon nom, code postal

  • We currently have your information in the system as "%last".
    Do you want us to change the name in the system to "%new".
    Or is this entry made by "%new" and not "%last" ?
        

Jusqu'à maintenant 5026 personnes ont signé la pétition.